Sens - Trouver sa voie et sa place

Steve Jobs Discours #3

Intuition et logique

Steve Jobs Discours #3

Steve Jobs a prononcé un discours, en 2005 auprès des étudiants de Standford. Il est toujours très actuel et j’en ai retenu 3 enseignements intemporels.

Steve Jobs : 3 choses importantes dans la vie selon Steve Jobs.

Il y a quelques années, j’ai écouté le discours que Steve Jobs a prononcé en 2005 auprès des étudiants de Standford.

C’était à un moment où ça n’allait pas très fort dans ma vie. Son discours m’a profondément inspiré. Il est toujours très actuel et j’en ai retenu 3 enseignements. 

Découvrir ci-dessous le discours de Steve Jobs en Anglais sous-titré. 15 minutes.

Dans son discours, il parle de 3 choses :

  • Savoir faire des liens dans les évènements de sa vie. 
  • Savoir se faire virer et transformer la crise en opportunité. 
  • Etre en conscience du temps qui passe vite et du sens que l’on veut donner à sa vie via son travail et ses actions.

1. Faire le lien, voir le fil rouge de son passé

Dans son discours, Steve Jobs parle de son expérience personnelle lorsqu’il était à Reed College, une brillante université américaine qu’il a choisi d’abandonner au bout de 6 mois car c’était cher et qu’il n’y apprenait rien. Il a choisi d’écouter sa curiosité son cœur et ses intuitions et de suivre des cours de calligraphie, qui, à l’époque, ne lui servaient à rien, mais il était curieux et en avait envie. Steve Jobs a appris ce qu’étaient les caractères avec et sans empattement. Les variations d’espaces entre différentes combinaisons de lettres. La raison pour laquelle une typographie est jolie.

Et 10 ans après, alors qu’il travaillait sur le futur ordinateur Macintosh, il s’en est souvenu. C’est grâce à cela qu’aujourd’hui, tous les ordinateurs ont différentes polices d’écritures.  Ce que nous écrivons est plus joli.  A l’époque lorsqu’il suivait ses cours de calligraphie, il ne lui était pas possible de savoir à quoi cela allait lui servir. Steve jobs dans ce discours, disait que c’est le destin, la vie, le karma, peu importe le nom, ce qui est important c’est d’écouter ses désirs, sa voie intérieure et le lien se fera plus tard, il y a un fil rouge ..

Cela résonne avec une des mes convictions :

Bousole

Cela résonne avec une de mes convictions. Nous sommes là pour quelque chose. Si nous ne savons pas pourquoi, notre intuition et notre âme le savent. Le « pourquoi » est dans un futur que nous ne connaissons pas encore. 

Aider chacun à retracer le fil rouge de sa vie pour lui permettre de dessiner son futur, c’est une de mes premières inspirations dans mon métier.  

2. Se faire virer, faire de la crise l’opportunité

Dans ce discours, Steve Jobs parle du moment où il s’est fait virer de sa propre boîte. De son histoire d’amour pour Apple, de sa déception, de sa douleur. Et la perte de tout ce qui faisait sa vie.  Enfin de son échec « public ». Il explique que pendant plusieurs mois il ne savait plus quoi faire, il dit : « Parfois la vie nous frappe la tête avec une brique » ! 

Mais il s’est rendu compte que ce qu’il faisait, il l’aimait toujours et que c’était peut-être le contexte qu’il fallait changer. Alors il a lancé, NeXT, puis Pixar qui a créé le premier long métrage animé par ordinateur, Toy Story. Dans un incroyable retournement, Apple a racheté NeXT, et il est retourné chez Apple. La vie est joueuse parfois.  

Il dit à postériori, que son licenciement d’Apple « a été une des meilleures choses qui pouvait lui arriver« , car ça lui a permis de s’affranchir du regard des autres et d’être plus créatif pour relancer Apple.

émotion joie bonheur

Cela résonne avec une seconde conviction, nous ne sommes pas propriétaires de notre job. Moi aussi j’ai quitté des jobs et parfois j’ai été virée. Ça arrive à des gens très bien :-).  

C’est une expérience comme une autre.

Nous pouvons nous entrainer à voir le positif de la situation et ce qu’elle vient nous apprendre sur nous.

Nous pouvons « sourire » et nous dire « c’est juste une expérience » et apprendre à voir la crise comme une opportunité.

C’est valable dans notre vie « perso & pro ».

J’aime accompagner chacun dans cette démarche libératrice et constructive.

Dans ces expériences, nos 3 armes « anti-chômage » sont :  

  • notre énergie, qui nous donne la force d’aller de l’avant pour rebondir, 
  • nos compétences, qu’il faut entretenir, développer, c’est ce que nous vendons, 
  • notre réputation, c’est la façon dont nous faisons les choses, notre relationnel et notre « savoir être ».

Ces trois armes, nous pouvons agir dessus directement et apprendre à les cultiver.

3. Faire attention au temps qui passe

Steve Jobs explique dans ce discours qu’il est important de trouver ce que l’on aime, car le travail remplit une grande partie de notre vie et que la seule façon d’être pleinement satisfait est de faire quelque chose que l’on estime vraiment. Tant que l’on n’a pas trouvé, il faut continuer à chercher, ne pas avoir peur de se tromper et essayer.

Il explique aussi que quand il avait 17 ans, il a lu une citation qui disait  “Vivez chaque jour comme le dernier, un jour vous aurez certainement raison.”, et qu’il s’est demandé chaque jour ”Si aujourd’hui était le dernier jour de ma vie, est-ce que j’aurais envie de faire ce que je vais faire aujourd’hui ?” Et à chaque fois que la réponse était « non » pendant trop de temps il savait qu’il fallait changer.

Il explique enfin que notre temps est limité, il ne faut pas le gâcher à vivre la vie de quelqu’un d’autre, et ne pas laisser le « bruit de l’opinion des autres» noyer sa voix intérieure. Oui, au final, il faut avoir le courage de suivre son cœur et son intuition. Ils savent déjà ce que nous voulons réellement devenir. Tout le reste est secondaire.

Ma troisième conviction est que nous sommes en CDD sur cette terre, et qu’il n’y a pas de temps à perdre pour trouver sa voie et se réaliser dans ce pour quoi nous sommes là.

Le temps passe

Ma troisième conviction est que nous sommes en CDD sur cette terre.

Il n’y a pas de temps à perdre. Chercher sa voie, essayer plusieurs choses, jusqu’au moment ou c’est l’évidence, c’est ça !

Parfois le « c’est ça » change dans le temps. Ce n’est pas grave.

Chaque jour passé dans un job ou une vie qui ne vous convient plus vous éloigne de ce qui nous convient vraiment.

Vous aider à mieux vous révéler et à trouver ou créer le job qui vous plait c’est ma troisième inspiration.  

Nous sommes aussi propriétaire de notre temps. Nous pouvons choisir de le mettre à la disposition de quelque chose qui a du sens ou pas.

En synthèse, tout cela est déjà en vous. Qui mieux que vous sait ce que vous voulez vraiment ?

Cependant parfois, nous nous oublions en chemin. Notre éducation, nos peurs, nos conditionnements, ne nous encouragent pas à suivre notre propre voie. Ou à écouter « notre petite voix »…

Pour finir, la citation de Steve Jobs

«Si vous ne travaillez pas pour vos rêves, quelqu’un vous embauchera pour travailler pour les siens ».

La question : C’est quoi votre rêve, votre Big why, votre Ikigai ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.